Différenciation pédagogique

haut potentiel
La différenciation pédagogique consiste à analyser et à ajuster son enseignement aux besoins de chaque élève dans la classe.

 

  La différenciation pédagogique : un moyen pour individualiser l'enseignement dans la classe.

L'enseignement génère trois relations principales: 

  • la relation d’apprentissage entre l’apprenant et les connaissances,
  • la relation didactique entre les connaissances et l’enseignant,
  • la relation d’enseignement entre l’apprenant et l’enseignant.

Ces trois relations se situent dans un milieu comprenant le temps, l’aménagement de la classe, ainsi que les ressources humaines et matérielles. Le but de l’enseignant dans la différenciation pédagogique est de coordonner et d’équilibrer ces composantes et leurs relations dans une situation pédagogique pour favoriser l’apprentissage de l’élève.

L'enseignant doit s'appuyer sur l'ensemble des élèves et pas seulement sur la tête de classe

    Pour ce faire, l’enseignant  ne doit plus se considérer comme le détenteur du savoir mais analyser les besoins de chaque élève en lien avec les exigences de sa matière. L’enseignant doit élaborer une carte des besoins de chacun en se posant des questions sur les connaissances antérieures, les capacités cognitives et les stratégies utilisées par ses élèves, ainsi que sur les lacunes possibles de ses techniques d'enseignement... Suite à cette réflexion, l’enseignant doit définir les objectifs visés, planifier les actions à effectuer, puis évaluer leur pertinence et leur impact sur l’apprentissage des élèves. C'est une révolution copernicienne dans l'art d'enseigner à laquelle est convié le corps professoral et bien que ces techniques pédagogiques fassent peu à peu leur place dans les institutions les plus exigeantes, elles restent encore marginales en pratique dans la plupart des écoles.

Varier les méthodes pour maintenir l'attention de chacun

La différenciation pédagogique implique donc de multiplier les méthodes pédagogiques et l’environnement d’apprentissage, elle ne porte pas uniquement sur les objectifs d’apprentissage. En effet, l’objectif d’apprentissage reste le même pour tous, cependant chaque élève est différent et peut avoir des besoins ou des capacités diverses. Par exemple, un étudiant atteint d’un trouble du déficit de l’attention (TDAH), aura du mal à contrôler son degré d’attention, d’impulsivité et d’hyperactivité. Sa capacité cognitive est certes la même que les autres, cependant il lui sera plus difficile d’écouter en classe, de prendre des notes ou de rester concentré sur la même tâche. Afin d’accommoder cet élève, l’enseignant peut donc lui offrir  un milieu plus calme et plus de temps pour accomplir son travail (lors des examens par exemple.) On lui permettra d'écouter de la musique avec un casque pendant les études pour qu'il ne gêne pas les autres.  Pour un élève dyslexique, le professeur expliquera verbalement les questions d’examen ou les tâches à effectuer d’une façon plus explicite. De cette façon l’enseignant s’assure que l’élève comprendra le texte ou les questions au même niveau que les autres.

 

Ensemble, les élèves sont solidaires.

L’enseignant favorisera des situations où l’élève est plus actif,  moins enclin à perdre sa concentration, telles qu’organiser des forums de discussion ou des travaux en équipe, organiser des concours de photographies illustrant des citations de philosophes ou de grands écrivains, faire de l'anglais en immersion et de manière quotidienne, faire de la science au labo, promouvoir le tutorat entre élèves, faire travailler la classe en petits groupes en prenant soin de mettre des élèves de tous niveaux dans chaque groupe.

 

 

L'enseignant activateur de talents

 Dans ces exemples, on voit bien que l’enseignant ne diminue pas ses attentes envers les élèves, il leur permet au contraire de mieux réussir en s’adaptant à leur besoin.  L’adaptation de l’enseignement, met en évidence ce rôle crucial de  médiateur, pour l'enseignant qui doit construire un îlot de rationalité autour des concepts de différenciation pédagogique et d’apprentissage coopératif pour compenser les possibles inaptitudes de certains élèves (comme celui atteint de TDAH dans l’exemple ci-dessus). La différenciation pédagogique autorise l’apprentissage de tous les élèves, des « surdoués » à ceux qui sont en difficultés ou qui présentent un handicap.

 

Égalité, équité et justice


La différenciation pédagogique, lorsqu’elle est bien appliquée par l’enseignant respecte les trois valeurs suivantes : l’égalité (tous ont droit aux mêmes chances et au même cheminement), l’équité (adapter ses techniques et les ressources disponibles en tenant compte des caractéristiques individuelles des étudiants) et la justice (une évaluation juste, faisant appel autant à l’égalité, qu’à l’équité).

  En respectant ces trois valeurs, l’enseignant peut permettre à chaque élève d’atteindre sa zone proximale de développement, puisqu’en s’adaptant à leurs besoins, ils se mobiliseront devant un défi qu’ils sentent réalisable.

 

Une solution idéale pour lutter contre l'échec scolaire

A défaut de mettre en œuvre ces stratégies, l’élève en difficulté  se trouvera en zone de rupture où la tâche est trop difficile à réaliser, il n’y aura donc pas de mobilisation, ce qui sera source de lacunes. Pour l’élève doué, a contrario, si le défi est trop facile (zone d’autonomie), il se démobilisera... Certains enseignants pourront toujours se réfugier dans une posture trop éculée pour être honnête :" les niveaux sont trop disparates, seuls les bons élèves tirent leur épingle du jeu!" Ce n'est pas vrai, car les élèves créatifs (les enfants précoces par exemple) n'ont pas forcément de bons résultats scolaires tandis que les "bons élèves", qui trouvent la plupart du temps leurs ressources dans leur entourage familial, n'ont pas vraiment besoin de ce genre d'enseignants pour progresser...

 

Augmenter le taux d'apprentissage est le vrai critère de réussite


La différenciation pédagogique, encore une fois, ne conduit pas à une baisse du niveau des bons élèves, mais au contraire pourrait entrainer à long terme  une augmentation des attentes et du taux d’apprentissage de l'ensemble de la classe. Pourquoi dès lors ces techniques ne sont-elles pas généralisées?  Le conservatisme qui règne dans le monde de l'éducation n'est pas pour rien dans la lenteur de la mise en place de cette nouvelle approche et beaucoup d'enseignants refusent d'abandonner leurs manières de faire... N'est-ce pas là une illustration de la pensée d'Albert Einstein qui disait plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé?

 

25/02/2017

CE QU'IL FAUT SAVOIR

CE QU'IL FAUT SAVOIR
  • L’école Saint Hilaire offre tous les soirs des études surveillées ou dirigées par un enseignant pour travailler les cours du jour (en maths, physique, biologie, langues étrangères etc.)
  • L'école organise la semaine précédant le BAC des stages dans les matières à forts coefficients.
  • Toutes les semaines nos élèves bénéficient de séances wordspal en anglais, en espagnol et en allemand pour acquérir le volume de vocabulaire nécessaire afin d'améliorer leur capacité d'acquisition des langues étrangères.
  • Toutes ces prestations sont incluses dans les frais de scolarité.

TÉLÉCHARGEMENT

  ÉCOLE SAINT HILAIRE
ÉCOLE SAINT HILAIRE
Établissement privé indépendant

24 ter rue Charcot
75013 PARIS
Tel : 01 45 85 58 94
admission@mynwu.com