Pour une transformation radicale de l'éducation en ce début de 21ème siècle.

Par Patrick Molle, Directeur de l'Ecole Saint-Hilaire

Une nouvelle réforme de l'éducation en ce début de 21ème siècle ? La réponse est non. Mais une transformation radicale, oui !

 

On ne compte plus les réformes de l’éducation (du primaire au secondaire) mises en place par les gouvernements français sous la Vème République. Elles portaient majoritairement sur les connaissances à maitriser et les manières de les enseigner.

En ce début de 21ème siècle, force est de constater que ce n’est pas d’une réforme de plus dont a besoin l’éducation, mais d’une véritable transformation. Le Ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer ne s’y est pas trompé, en engageant une modification sans précédent du bac et de sa préparation.

Trois raisons principales plaident aujourd’hui pour une transformation radicale de l’éducation :

En premier lieu, les élèves eux-mêmes. La génération Z actuelle, a un rapport très différent à la connaissance, aux compétences et à la manière d’apprendre.

Ces jeunes nés après 1995, sont nés dans un monde digital et de réseaux sociaux. Depuis leur plus jeune âge, internet est leur monde et ils naviguent entre réel et virtuel. Beaucoup vivent dans des familles déstructurées ou recomposées, jouissent de davantage d’autonomie et leur relation à l’adulte est devenue plus « égalitaire ». Enfin, ils sont confrontés aux bouleversements de la société qui les entoure, entre crises identitaires, politiques et sociales.

Leurs aspirations sont souvent contradictoires. Rebelles et en quête de liberté, ils ne rechignent pas pourtant à plus de lien social et balancent entre engagement et désinvestissement.

Réussir sa vie au 21ème siècle implique de maitriser de nouvelles compétences, jusqu’ici absentes des programmes officiels.

Au côté des compétences fondamentales à acquérir le plus tôt possible (lire et écrire, compter, apprendre, comprendre et parler les langages du monde, disposer d’une bonne culture scientifique, …), de nouvelles compétences sont reconnues aujourd’hui comme indispensables pour être agile dans un siècle en transformation permanente : penser et agir « en dehors de la boite », innover, entreprendre, communiquer, vendre et négocier, travailler de manière collaborative, manager projets, équipes et organisations.

Digital et intelligence artificielle bouleversent manières d’apprendre et lieux d’apprentissage.

Le numérique, internet et les lecteurs mobiles qu’ils ont engendré (tablettes et téléphones portables) ont déjà significativement modifié l’accès à la connaissance. Le e-learning, les MOOC, les jeux sérieux ou autres vidéos éducatives ont non seulement désacralisé le savoir en rendant la connaissance accessible au plus grand nombre, mais aussi profondément transformé les lieux de l’apprentissage. L’éducation est devenue comme le travail … mobile. Elle n’est plus un lieu (campus) où l’on se rend, mais quelque chose que l’on fait, peu importe le lieu et le moment.

L’intelligence artificielle va, quant à elle, pousser plus loin la transformation de l’éducation en lui permettant de s’adapter à chaque profil d’apprenant et en optimisant son efficacité.

Internet permet à tous d’accéder au savoir, l’intelligence artificielle va ouvrir la voie de l’éducation hyper-personnalisée.

 

Transformer l’éducation : plus personnalisée, à la demande, centrée sur les compétences, omni-canal, collaborative et active.

Sur-mesure et on-demand : l’éducation sera centrée sur l’apprenant et son profil, c’est-à-dire ses talents, ses passions, ses manières d’apprendre et ses projets dans la vie. En utilisant pleinement la puissance des réseaux sociaux et la souplesse d’utilisation des appareils mobiles, l’éducation au 21ème siècle permettra à chacun d’apprendre selon ses besoins, n’importe où, sur n’importe quel support et d’accéder ainsi aux contenus, coachs et experts, nécessaires pour progresser à son rythme, poursuivre ses centres d’intérêt, développer ses points forts et préparer la réalisation de son projet.

Basée sur le développement des compétences-clés du siècle et non plus uniquement sur les connaissances, la compétence se définissant comme « la capacité de mobiliser savoir (connaissances théoriques), savoir-faire (habileté, geste, procédure, méthodes, …), savoir-être (attitudes, valeurs & comportements) et les ressources de l’environnement dans des situations plus ou moins complexes.

Omni-canal : un nouveau modèle pédagogique omnicanal et hybride utilise, en synergie, tous les canaux possibles pour accéder à la connaissance et se développer. Les cours sur campus ou en ligne sont ainsi complétés par cinq facilitateurs de l’apprentissage, qui stimulent, grâce à une sensation de plaisir et d’addiction, l’envie d’apprendre, de partager, de construire et de s’accomplir : les projets réels, excellents pour stimuler l’affirmation de soi et permettre de s’accomplir pleinement, les mini-séries Web, pour développer l’empathie, favoriser l’évasion et aider à mettre les choses en perspective, les jeux pour doper son imagination et développer son sens stratégique, les communautés & réseaux sociaux, pour susciter le partage, permettre de se connecter au monde et enfin les voyages à l’étranger, qui stimulent la curiosité, l’humilité & la remise en cause et permettent de développer sa capacité d’adaptation.

Collaborative : Apprendre, ce n’est plus écouter un professeur parler en prenant des notes. Apprendre, c’est interagir avec les autres, les challenger, être challengé soi-même. L’éducation n’est plus une relation verticale entre un professeur et un élève, mais un système communautaire interactif, stimulé par un facilitateur (le professeur), dont le rôle a fondamentalement changé : guide, coach, mentor, il doit toujours inspirer ses élèves avec sa passion pour sa discipline, mais il n’est plus le seul à apporter la connaissance et ce n’est plus sa mission principale. Il accompagne ses élèves pour acquérir eux-mêmes compétences, connaissances et confiance et devenir ainsi des « independent learners ». Il leur permet d’essayer et d’expérimenter, il suscite leurs questions et les aide à développer sens critique et pensée originale. Le professeur utilise pour cela des pédagogies actives comme les classes inversées, l’apprentissage par projet, les travaux de groupe, des sorties éducatives, les débats et controverses ou encore des simulations et jeux de rôles.

11/06/2018

LES ATOUTS SAINT-HILAIRE

LES ATOUTS SAINT-HILAIRE
  • Chaque élève est unique.
  • Une atmosphère de travail sereine et bienveillante.
  • Une école qui prépare au-delà du baccalauréat.
  • Des pédagogies actives et innovantes.
  • L'international, une culture, l'anglais une priorité.
  • Des cours que l'on ne trouve nulle part ailleurs.

TÉLÉCHARGEMENT

  ÉCOLE SAINT HILAIRE
ÉCOLE SAINT HILAIRE
Établissement privé indépendant

24 ter rue Charcot
75013 PARIS
Tel : 06 21 52 71 05
admission@mynwu.com